Espace Schengen : les contrôles renforcés pour contenir l’immigration

Publié
Arnaque : avec la technique du "spoofing", des escrocs se font passer pour des banquiers
France 2
Article rédigé par
J.Gasparutto, A.Bourse, C.Vanpée, O.Labalette F.Furnemont, V.Leghait, M.Wegnez - France 2
France Télévisions

Il ne s'en était pas caché. Emmanuel Macron voulait repenser les règles de l'espace Schengen. Le moment est idéal car la France préside pendant 6 mois le conseil de l'Union Européenne. Objectif : mieux contrôler les flux migratoires. 

À Calais (Pas-de-Calais), les migrants sont venus dans l’espoir de traverser la Manche. Pour limiter cet afflux, la France veut agir aux portes d’entrée de l’Union européenne. L’île de Lesbos (Grèce) est l’un des points de passage des migrants, où les autorités enregistrent leurs empreintes lorsqu’ils sont interceptés. Les migrants doivent ensuite demander l’asile dans le pays d’arrivée et y rester le temps de l’instruction. Mais certains réussissent à poursuivre leur route.   

Enregistrer systématiquement les migrants   

Les vingt-sept pays de l’Union européenne veulent donc verrouiller les frontières extérieures avec plus de patrouilles et un enregistrement systématique des migrants. "Les pays de première entrée, Grèce, Italie, notamment ne contrôlent pas suffisamment, en tout cas c’est ce que pense les autres états membres (…) ils demandent à ces états de vraiment fermer le guichet", déclare Éric Maurice, responsable de la Fondation Robert Schuman à Bruxelles (Belgique). 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.