Miss France : une candidate disqualifiée du concours de Miss Guadeloupe pour avoir posé dénudée contre le cancer du sein

Le concours n'autorise pas les photos dénudées, même pour la bonne cause.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le concours de Miss France 2017, le 17 décembre 2016 à Montpellier (Hérault). (PASCAL GUYOT / AFP)

"Je continuerai toujours à défendre les valeurs qui me sont chères", assure Anaëlle Guimbi. Cette jeune mannequin, candidate au concours de beauté Miss Guadeloupe, a été exclue deux jours de la compétition, jeudi 20 août, à cause d'une série de photographies "contraires aux valeurs de Miss France", explique-t-elle sur les réseaux sociaux.

En cause : elle y apparaît dénudée, bien que couverte de "body painting", une forme d'expression artistique consistant à peindre directement le corps d'une personne. Des clichés qui ont en outre été pris pour la bonne cause, puisqu'ils font partie d'une opération de sensibilisation de la dernière édition "d'octobre rose", visant à faire de la prévention contre le cancer du sein.

"Une question de règlementation"

"Ce n'est pas la cause qu'elle défend [qui pose problème], mais juste une question de réglementation qu'on applique à la lettre", a justifié Sandra Bisson, déléguée régionale du comité Miss Guadeloupe pour Miss France, auprès de La 1e, rappelant que le concours Miss France interdit aux candidates de poser nues. 

"Au début, je me suis sentie vraiment mal. Je me suis dit que j’aurais peut-être dû y penser avant. Puis, après une demi-heure, je me suis dit… Mais où est le problème ? C’est une noble cause, l’intention était bonne et il n’y avait aucune vulgarité dans ces photos", a réagi auprès de franceinfo la candidate, qui dit "respecter" la décision de l'organisation de Miss Guadeloupe.

Sur les réseaux sociaux, les internautes sont très nombreux à soutenir la jeune femme, estimant son exclusion injuste. Les responsables de l'association de victimes du cancer Amazones se sont elles dites "déçu.e.s et surpris.e.s" dans une lettre ouverte publiée sur Twitter, et espèrent le retour de la jeune femme dans la compétition, qui se tiendra samedi soir.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.