Guadeloupe : les plages envahies par les algues sargasses

Ce sont des algues marrons à l'odeur pestilentielle qui se déversent sur les côtes de la Guadeloupe depuis quelques jours. Les sargasses risquent de ruiner la saison touristique. 

France 2

Depuis quelques jours, les plages paradisiaques de Guadeloupe ont pris à certains endroits une drôle de couleur : une teinte brune, ocre. La raison ? L'arrivée massive de sargasses, une algue, sur des dizaines de kilomètres de plages recouvertes. Saint-François, petite commune de 14 000 habitants, est envahie. On les voit à la surface de l'eau, mais surtout, on les sent. Les sargasses dégagent une odeur d'hydrogène sulfuré, en clair, d'oeuf pourri. 

Les premiers échouages en Guadeloupe datent de 2011

Que faire ? C'est la question que se posent les commerçants. Depuis l'arrivée des sargasses il y a trois jours, la terrasse de ce restaurateur se vide peu à peu. Les premiers échouages en Guadeloupe datent de 2011. Ces algues proviennent du nord-est du Brésil. Il y a sept ans, un changement anormal de température et de courant près du fleuve Amazone a précipité l'arrivée des sargasses sur les Antilles. Depuis, les échouages sont fréquents. Au-delà du désagrément, l'odeur des algues peut être toxique et irritante. Des engins ramassent les algues qui stagnent dans le port plusieurs fois par jour, mais cela ne suffit pas. La saison touristique est en danger. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Une vue de Marie-Galante en Guadeloupe, le 27 juillet 2017
Une vue de Marie-Galante en Guadeloupe, le 27 juillet 2017 (GILLES MOREL / SIPA)