L'auteur de la proposition de la loi sur les VTC juge "légitimes" les protestations des chauffeurs Uber

La proposition de loi du député PS Laurent Grandguillaume, visant à régir les relations entre les chauffeurs de VTC et les plateformes, a été adoptée lundi.

Un cercueil portant l\'inscription \"Ubernaque\" est fixé sur un VTC, pendant le blocage de la porte Maillot, à Paris, le 15 décembre 2016.
Un cercueil portant l'inscription "Ubernaque" est fixé sur un VTC, pendant le blocage de la porte Maillot, à Paris, le 15 décembre 2016. (ALPHA CIT / CITIZENSIDE / AFP)

"Les protestations des VTC sont légitimes", a estimé lundi 19 décembre sur franceinfo le député PS Laurent Grandguillaume, auteur d'une proposition de loi adoptée lundi par l'Assemblée nationale, visant à rééquilibrer les relations entre VTC et plateformes.

Les chauffeurs de VTC (voitures de transport avec chauffeur), qui ont entamé un mouvement de protestation jeudi dernier, demandent notamment une amélioration de leur rémunération. Des négociations ont eu lieu lundi au secrétariat d'État aux Transports.

Une proposition de loi pour pacifier les relations

Pour Laurent Grandguillaume, il était urgent que les dirigeants d'Uber "engagent le dialogue avec les chauffeurs". Selon le député PS de la Côte-d'Or, "en ayant fortement baissé les prix pour capter l'offre, Uber a mené une forme de dumping social qui a conduit à une paupérisation des chauffeurs".

Aujourd'hui, il y a des courses à quatre euros, ce qui est vraiment inadmissible, puisque le chauffeur ne peut pas payer ses charges avec cette sommeLaurent Grandguillaume, député PS de la Côte-d'Orsur franceinfo

La proposition de loi que le député PS défend prévoit de "responsabiliser les plateformes pour qu'elles respectent les règles" et de "renforcer l'indépendance des chauffeurs". Laurent Grandguillaume réclame notamment la suppression "des clauses d'exclusivité qui empêchent un chauffeur de travailler avec plusieurs plateformes et, donc, d'avoir accès à un chiffre d'affaires plus important."

"Uber a conduit à une forme de dumping social", Laurent Grandguillaume, député PS de Côte-d'Or.
--'--
--'--