Cet article date de plus de quatre ans.

Conflit taxis-VTC : l'Etat s'engage à racheter les licences des taxis qui le souhaitent

Les modalités précises doivent être calées d’ici l’été.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un taxi, le 4 avril 2016, à Toulouse. (REMY GABALDA / AFP)

Il s'agit sans doute d'un épisode crucial dans la guerre entre les taxis et les VTC. L'Etat s'engage à racheter les licences des taxis qui le souhaitent, a déclaré le ministère des Transports le 4 avril. La mesure est inscrite dans une "feuille de route pour l’avenir du secteur" présentée ce lundi par le gouvernement, affirment Les EchosLes modalités précises doivent être calées d’ici à l’été.

C'est la première fois qu'un principe d'un fonds de garantie pour les taxis est retenu. La création de ce fonds, financé par l'ensemble du secteur, qui reprend une proposition du médiateur Laurent Grandguillaume, doit permettre "le rachat par l'Etat des licences cessibles, pour les chauffeurs de taxis volontaires", souligne la feuille de route.

Un montant qui reste à déterminer

Le montant versé par le gouvernement pour le rachat des licences "aura pour référence le prix d’acquisition, corrigé de l’inflation", ajoute Les Echos. L’objectif est de permettre aux taxis de s'y retrouver dans leur investissement de départ, sans pour autant autoriser une plus-value sur le dos de l’Etat. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.