Fichés S : le cri de colère du maire d'Évreux

Faute d'avoir obtenu leur identité, il demande au préfet de les expulser de sa ville. Il dit craindre que certains d'entre eux ne soient employés par la ville.

France 2

Les maires doivent-ils avoir accès aux listes de personnes fichées S ? Oui, selon le maire d'Évreux, une ville de 50 000 habitants. Il explique qu'il ne veut pas que des fichés S employés par les services municipaux ne se retrouvent auprès des personnes âgées, dans une salle de spectacles ou dans une école. Mais cette demande a été refusée. Par courrier, le préfet explique "qu'aucune disposition réglementaire n'autorise la communication aux maires de la liste de personnes faisant l'objet d'une fiche S".

Un secret justifié

Les personnes fichées S représentent une menace potentielle pour la sécurité nationale, mais selon la loi, seuls les policiers, gendarmes, douaniers, les ministères concernés et les préfectures ont accès à ces listes. Selon certains élus, cela est justifié pour protéger les actions de police qui se font parfois dans la confidentialité. Et pour protéger également des personnes qui parfois n'ont rien à se reprocher.

Le JT
Les autres sujets du JT