Économie : les couteaux français se portent bien

Aujourd'hui, la coutellerie à la française renaît de ses cendres alors que la concurrence asiatique est féroce. Le reportage de France 3.

France 3

Pour façonner, assembler et polir ses couteaux, Robert ne compte pas ses heures. Héritier d'une tradition coutelière locale, les mains de ce meilleur ouvrier de France font honneur à sa ville de Thiers (Puy-de-Dôme), capitale de la coutellerie. Mais aujourd'hui, le métier se réinvente. Dans une usine de la ville, on fait aussi des couteaux "made in France". Sauf qu'ici, on en fait des centaines de milliers par jour.

Imaginer les couteaux de demain

Dans son atelier, Robert travaille sur plan. Chez cet artisan, pas d'ordinateur, mais un dessin à la main, il fait du sur-mesure pour ses clients. Rien à voir avec le laboratoire de l'usine où un chercheur imagine les couteaux de demain : même plus besoin de les aiguiser. Et les robots sont partout. Robert aussi a une réputation qui dépasse ses frontières : un client vient d'ailleurs de Belgique pour récupérer sa lame.

Le JT
Les autres sujets du JT