Cet article date de plus de cinq ans.

Corse : les nationalistes au pouvoir

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Corse : les nationalistes au pouvoir
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

Les nationalistes étaient à la fête, après la victoire de leur candidat lors des élections régionales de dimanche.

Jean-Guy Talamoni a été élu par 24 voix sur 51 président de l'Assemblée de Corse ce jeudi 17 décembre. Dans un discours de neuf minutes, lu en corse, le dirigeant a appelé à la libération des prisonniers indépendantistes et à la réconciliation. "Dimanche, le peuple corse a dit que la Corse n'était pas un morceau d'un autre pays, mais une nation avec sa langue, sa culture, sa tradition politique, sa manière d'être au monde. Nous essayerons avec humilité de nous montrer dignes de cette confiance", a déclaré Jean-Guy Talamoni dans son discours avant d'être copieusement applaudi. 

Une première 

Le nationaliste Gilles Simeoni est, quant à lui, élu président du conseil exécutif par 24 voix sur 51. Très ému, il s'est lui aussi exprimé en corse, mais également en français. "Le moment est venu de construire la paix, car la paix n'est pas que la promesse de lendemains heureux, elle est aussi la pierre fondatrice d'une oeuvre plus vaste, plus ample, mais au combien exaltante. Celle qui consiste à construire ce pays, à le doter ensemble des moyens de son émancipation politique, économique, sociale et culturelle", a-t-il déclaré devant l'Assemblée. Pour la première fois, des élus nationalistes vont diriger des institutions insulaires.
 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers France

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.