La lettre d'adieu de Jean Germain

L'avocat de Jean Germain a lu publiquement un large extrait de la lettre d'adieu de l'élu.

FRANCE 2

Le sénateur PS et ex-maire de Tours, Jean Germain a été retrouvé mort ce mardi 7 avril au premier jour du procès dit "des mariages chinois". Avant de disparaître, l'homme a écrit une lettre d'adieu.
"Je sais le mal que je vais faire, la peine que je vais diffuser à tous ceux qui m'aiment", a lu publiquement l'avocat de Jean Germain, maître Dominique Tricaud. "On ne peut laisser la chasse systématique aux politiques se dérouler normalement, quotidiennement. Il est des êtres, j'en suis sûr, pour lesquels l'injustice et le déshonneur sont insupportables."

"Je n'ai jamais détourné un centime "

"Soyez sûrs que je n'ai jamais détourné un centime", affirme Jean Germain dans sa lettre d'adieu. "Je ne me suis pas enrichi, j'ai toujours œuvré pour ce que je pensais être le bonheur des Tourangeaux. Je laisse ce courrier à mes proches qui, je l'espère, pourront comme ça comprendre", a-t-il conclu.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le sénateur-maire PS de Tours, Jean Germain, le 31 août 2013, lors de l\'inauguration de la première ligne de tramway de Tours (Indre-et-Loire).
Le sénateur-maire PS de Tours, Jean Germain, le 31 août 2013, lors de l'inauguration de la première ligne de tramway de Tours (Indre-et-Loire). ( MAXPPP)