Haute-Savoie : l'heure de la transhumance pour les vaches laitières

Publié Mis à jour
Haute-Savoie : l'heure de la transhumance pour les vaches laitières
France 2
Article rédigé par
O.Martin, B.Parayre, X.Rivet - France 2
France Télévisions

Au sommet du col des Aravis, en Haute-Savoie, c'est l'heure de la transhumance des vaches laitières. Elles resteront cinq mois à paître l'herbe grasse des prairies d'altitude afin de produire du lait pour faire du Reblochon.  

Un troupeau de vaches goûte à nouveau l'herbe grasse des prairies d'alpage à 1 700 mètres d'altitude, au sommet du col des Aravis, en Haute-Savoie. La transhumance est un jour de fête pour l'éleveur François Thabuis. Il est aux petits soins avec ses vaches avant cette longue ascension de 3 heures et demie, qui a commencé tôt le matin. Après une longue saison hivernale à l'étable, les éleveurs placent enfin les cloches autour du cou de leurs bêtes, comme le veut la tradition, avant d'entamer le voyage. 

Cinq mois au sommet

Les derniers kilomètres et virages en lacet sont les plus éprouvants. Tout le long de la route, les vaches ont fait sensation auprès des randonneurs. "C'est quasiment de l'alpinisme, ça se mérite de faire du lait pour le Reblochon", lance l'éleveur. C'est ici qu'elles s'installeront pour les cinq prochains mois. François Thabuis s'installe, lui, au refuge pour produire sur place le Reblochon. La tradition de la transhumance rythme la vie de nombreux exploitants de montagne. 


Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Haute-Savoie

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.