Ardèche : à la rencontre des gendarmes qui patrouillent à cheval

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min
Vous avez peut-être croisé les gendarmes de la Garde républicaine patrouillant à cheval, sur les marchés ou les hauts lieux touristiques. D’ordinaire à Paris, ils assurent également des missions de sécurité et de prévention sur tout le territoire, notamment en Ardèche. -
Ardèche : ces gendarmes qui patrouillent à cheval Vous avez peut-être croisé les gendarmes de la Garde républicaine patrouillant à cheval, sur les marchés ou les hauts lieux touristiques. D’ordinaire à Paris, ils assurent également des missions de sécurité et de prévention sur tout le territoire, notamment en Ardèche. - (France 3)
Article rédigé par France 3 - France 3 Rhône-Alpes, O. Unal, B. Tardy, C. Thomas
France Télévisions
France 3
Vous avez peut-être croisé les gendarmes de la Garde républicaine patrouillant à cheval, sur les marchés ou les hauts lieux touristiques. D’ordinaire à Paris, ils assurent également des missions de sécurité et de prévention sur tout le territoire, notamment en Ardèche.

On les reconnaît à leur démarche si singulière. Mesurant 1m80 au garrot, ces chevaux ne passent pas inaperçus. Au marché des Vans, dans le sud de l’Ardèche, c’est l’attraction principale. "C’est une très bonne chose, ça permet aussi de rencontrer les gendarmes sous un angle différent", dit un habitant. Chaque été, certains membres de la Garde républicaine quittent Paris pour les zones touristiques.

"Un vrai élément de dissuasion"

C’est le cas de Marion Hulin. Après avoir défilé le 14 juillet, cette gendarme passionnée d’équitation est venue en Ardèche faire de la prévention et lutter contre les vols avec son cheval, Bandit. "Ce sont des chevaux qui sont habitués et formés pour pouvoir évoluer et patrouiller au milieu de la foule", dit Marion Hulin. Loin de l’image folklorique, ces chevaux ont une vraie capacité d’intervention, rappelle la gendarmerie. "C’est un moyen de transport qui est particulièrement adapté sur les pistes forestières de l’Ardèche. (…) C’est aussi un vrai élément de dissuasion", indique le chef d’escadron Mathieu Morda, commandant de la compagnie de Largentière (Ardèche).

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.