Arrêts maladies de longue durée : le coût des soins épinglé par la Cour des comptes

Le rapport annuel de la Cour des comptes sur la Sécurité sociale a livré ses résultats ce mardi 20 septembre : 10 milliards d'euros de déficit. La Cour des comptes épingle notamment la prise en charge trop coûteuse des longues maladies.

FRANCE 2

La prise en charge des affections de longue durée coûte trop cher à la Sécurité sociale. C'est la conclusion du rapport de la Cour des comptes. Dans son rapport publié ce mardi 20 septembre, elle tire la sonnette d'alarme. Un assuré social sur six bénéficie de ce régime. Ses dépenses sont donc prises en charge à 100% par l'assurance maladie. Au total, les affections longue durée représentent plus de 89 milliards d'euros, 60% du total des dépenses de la Sécurité sociale. Pour les sages, il n'est plus possible que les médecins facturent chaque consultation, il faut établir un forfait.

Les associations de malades pas opposés aux forfaits

Mis en place en 1945 à la création de la Sécurité sociale, le régime des affections de longue durée liste près de 400 maladies réparties en 29 catégories. Aux premiers rangs de ces affections se trouvent les maladies cardio-neurovasculaires, le diabète et les tumeurs malignes ou encore les affections psychiatriques. De leur côté, les associations de malades ne sont pas opposées aux forfaits à condition qu'ils soient adaptés aux besoins des patients. Pour le Dr Philippe Zerr, médecin généraliste, "le plus important reste que le patient qui est atteint d'une maladie longue et coûteuse n'ait pas à débourser de l'argent pour sa maladie grave."

Le JT
Les autres sujets du JT
Le président de la Cour des comptes, Didier Migaud, lors d\'une conférence de presse, à Paris, le 11 février 2014.
Le président de la Cour des comptes, Didier Migaud, lors d'une conférence de presse, à Paris, le 11 février 2014. (BENOIT TESSIER / REUTERS)