Cet article date de plus de six ans.

Après l'appartement, le bureau du leader de la CGT refait à neuf pour 62 000 euros

Selon le "Canard enchaîné", le bureau de Thierry Lepaon aurait été entièrement rénové pour un coût total de 62 000 euros au début de l'année.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Thierry Lepaon, le secrétaire général de la CGT, dans son bureau, à Montreuil (Seine-Saint-Denis). (  MAXPPP)

Thierry Lepaon avait déjà dû s'expliquer longuement sur le montant de la réfection de son appartement de fonction, à Vincennes (Val-de-Marne), qui a coûté 105 000 euros à son syndicat. Mardi 25 novembre, après un article du Canard enchaîné à paraître mercredi, le secrétaire général de la CGT va sans doute devoir à nouveau se justifier. Cette fois, les révélations concernent les travaux opérés dans son bureau, au siège du syndicat, à Montreuil (Seine-Saint-Denis). Le journal satirique dévoile une facture de plus de 62 000 euros pour une réfection effectuée au début de l'année 2014.

Le leader syndical pourra toujours expliquer, comme le dit le Canard enchaîné, que le bureau incriminé, qui fait 50 m2, était en mauvais état : fauteuils tachés, rideaux usés... Mais l'addition s'avère particulièrement salée. Dans le détail, on découvre que la moquette a coûté presque 8 000 euros, que la rénovation de l'électricité a coûté 10 000 euros. Le plus gros poste de dépense reste l'ameublement, notamment un bureau sur-mesure, qui a coûté plus de 21 000 euros.

"On est dans la démesure"

Par ailleurs, selon l'hebdomadaire, un conducteur de travaux aurait également été missionné pour assurer le chantier, des "études préliminaires" menées, et un "contrat de maîtrise d'œuvre" signé, pour un total de 15 000 euros.

La commission exécutive de CGT (direction élargie), réunie mardi au siège de la centrale, "a été informée du montant de ces travaux" à la suite des révélations du Canard enchaîné, a indiqué à l'AFP une source interne. "On est dans la démesure", a estimé cette source. Selon elle, en guise d'explication, Thierry Lepaon a souligné que "pendant 15 ans, il n'y avait pas eu de travaux dans ce bureau".

Après les révélations liées à la réfection de l'appartement du leader syndical, la commission financière de contrôle de la CGT a été chargée de faire toute la lumière sur les "dysfonctionnements", dénoncés par Thierry Lepaon lui-même.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.