Cet article date de plus de cinq ans.

Après la vidéo de L214, un élevage de l'Ain doit évacuer 300 000 volailles

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Après la vidéo de L214, un élevage de l'Ain doit évacuer 300 000 volailles
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

Le préfet de l'Ain a sommé un poulailler industriel de nettoyer les bâtiments et d'évacuer 300 000 volailles après une vidéo de l'association L214 dénonçant les conditions sanitaires des animaux.

Depuis vendredi 27 mai, le Gaec du Perrat, à Chaleins, est sommé par le préfet de l'Ain de vider et nettoyer dans les trois semaines les bâtiments d'élevage de volailles. Cet arrêté préfectoral fait suite à une vidéo de l'association L214 pour dénoncer la maltraitance des 300 000 volailles de cet élevage industriel. "Chaque fois qu'il y a un élevage en batterie qui ferme, c'est une victoire", a estimé un membre de l'association L214. Désormais, il faut que les 300 000 volailles trouvent preneur.

Le cogérant réfute les accusations

L'un des cogérants du Gaec du Perrat réfute toute accusation de maltraitance et rappelle que l'arrêté du préfet n'en fait pas mention. L'éleveur se dit écœuré. "On vide, on nettoie tout, et on pourrait repartir. Économiquement, je ne peux pas le faire. À cause des allégations de L214, il n'y a plus de vente d’œufs, plus de livraison de farine, donc plus de possibilité d'alimenter les animaux. Ce qui signifie une obligation de les amener à l'abattoir", a déclaré le cogérant au micro de France 3.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers France

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.