Cet article date de plus de cinq ans.

À la rencontre des éleveurs d'agneaux "pascal"

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
À la rencontre des éleveurs d'agneaux pascal
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

La période peut représenter de 10 à 20% du chiffre d'affaires annuel pour les éleveurs. 

À Roz-sur-Couesnon (Ille-et-Vilaine), Yannick est la quatrième génération d'éleveur de prés-salés. À ses côtés, son fils Alexandre souhaite perpétuer la tradition familiale. En ces premiers jours de printemps, le week-end de Pâques ouvre la saison. "C'est le début des ventes, c'est le démarrage de l'agneau de prés-salés. Pour nous c'est aussi la satisfaction d'un hiver relativement bon au niveau des naissances", explique Yannick Frain, éleveur d'agneaux de prés-salés du Mont-Saint-Michel.

20 euros le kilo

Cette année, ils ont vendu près de 100 agneaux de prés-salés pour les fêtes pascales, soit entre 10 et 20% du chiffre d'affaires annuel. La viande est reconnue pour ses qualités gustatives particulières. L'alimentation de l'animal est à l'origine de cette spécificité. À la vente, l’agneau de prés-salés du Mont-Saint-Michel est bien valorisé, autour de 20 euros le kilo pour un particulier et la demande est nationale.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers France

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.