Cet article date de plus de sept ans.

À la découverte de la côte d'albâtre et de ses secrets bien gardés

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
A la découverte de la côté d'albâtre et de ses secrets bien gardés
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

On connaît Etretat, ses célèbres falaises, mais on connaît moins son alcool, la bénédictine. Un élixir à base de plantes qui fait la renommée du palais du même nom.

Sur les falaises de la côte d'albâtre poussent depuis des siècles des plantes sauvages. Herbes aromatiques ou fleurs comestibles, elles ont inspiré de nombreuses recettes dans la région. L'une des plus connues se fabrique à Fécamp, dans un palais : la bénédictine, un alcool à base de plantes séchées. 

Un moine alchimiste

Un mélange de plantes et d'épices qu'il faut chauffer à 80 degrés avec de l'alcool. Huit heures plus tard, la réaction chimique a opéré. "C'est la fin de la distillation donc il n'y a plus d'alcool dans l'alambic", explique son producteur. La recette exacte de la bénédictine est un secret bien gardé depuis le XVIe siècle. Selon la légende, c'est un moine alchimiste qui créa un élixir de santé à base de plantes, mais la recette fut perdue au fil des siècles avant d'être redécouverte en 1863 par un marchand de vin.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.