Feuilleton 5/5 : "Les virtuoses du ciel" : un public de passionnés

a revoir

Présenté parElise Lucet

Diffusé le 24/05/2013Durée : 00h50

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

Un show aérien dont la première s'est jouée à La Ferte-Alais, le week-end dernier. Cette toute première représentation publique de l'année a conquis le public.

Chacun de leur côté, ils ont fait des efforts. Le public de passionnés qui s'est massé au bord de la piste malgré la pluie. Les pilotes qui ne pouvant pas réaliser le programme ont modifie leur spectacle autour de figures à basse altitude. Les uns ont travaillé, les autres attendu, pendant près d'un an, pour cette première de la patrouille de France. Pour le directeur et l'officier de communication, la boucle est bouclée.

Parmi les jeunes, certains ont rejoint l'armée de l'air parce qu'ils ont vu une fois un jour la patrouille de France.

Ça a commence par moi qui, à 17 ans, sur un meeting aérien, a eu la chance de poser mes fesses dans un Alpha Jet de la patrouille. J'étais à cent lieues de la servir.

Mission accomplie de génération en génération.

Quel métier t'aimerais choisir.

Pilote d'avion.

Même si aimer le ciel n'est pas réserve qu'aux futurs aviateurs.

Ils sont très beaux.

T'aimerais un jour aller Ià-haut ? Piloter des avions comme ça.

Non.

La Patrouille a ses fans qui la suivent comme on suit une star, de concert en concert.

Cette année, je vais les voir 7 ou 8 fois. Notamment la semaine prochaine, la semaine suivante a Châteaudun, puis 3 ou 4 dates d'ici fin octobre. Je vis par procuration ce que je n'ai pas pu vivre.

Les grands artistes se reconnaissent au fait qu'ils retournent voir leur public après le tomber de rideau. Problème : les Apha Jet ne peuvent pas atterrir sur la piste de la Ferté-Allais, trop petite. Ils vont se poser plus loin sur une base près de Melun. Les organisateurs du meeting leur envoient un "taxi", un vieil avion allemand de la Seconde Guerre mondiale.

On est prêts ? On y va.

Il y a une place dans le cockpit.

L'elite de l'armée de l'air a beau sortir des avions de chasse modernes les hommes retombent en enfance, à l'âge où est née leur passion.

D'être dans cet avion, on est 60 ans en arrière, c'est magnifique! C'est un moment privilégié.

Le Junker 52 va ramener au terrain de la Ferté-Allais.

Rassemblés le long de la piste, les spectateurs ont attendu les artistes du ciel. Et leur réservent une ovation.

Ça fait partie de la mission de rencontrer le public.

Vous tenez après chaque vol à revenir voir le public.

Si on peut revenir voir le public, on le fait.

La patrouille de France 2013.

Séance de dédicaces et d'autographes obligatoire.

Pour moi, ce sont des icônes, des héros.

A chaque meeting aérien, je suis heureuse d'aller les féliciter, j'ai des frissons chaque fois que je les vois dans le ciel.

Vous êtes venu de Colombie pour venir nous voir.

Merci beaucoup.

On accorde du temps aux gens parce que sans eux on n'existerait pas.

Le plus dur n'est pas d'assurer le soir de première, mais de tenir le rythme des tournées La patrouille a devant elle 43 représentations en France et à l'étranger.

"Les virtuoses du ciel", un feuilleton signe Loïc de la Mornais, Matthias Second, Juliette Cohen-Olivieri, Yves Rullière. Vous pouvez retrouver l'intégralité du feuilleton sur francetvinfo.fr et sur les réseaux sociaux.

Et ne manquez pas demain notre émission spéciale, justement consacrée aux soixante ans de la patrouille de France.

Le JT
Les autres sujets du JT