Feuilleton 1/5 : "Béarn, terre de bergers"

a revoir

Présenté parElise Lucet

Diffusé le 29/09/2014Durée : 00h48

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

Notre feuilleton de la semaine vous emmène dans le Béarn pour vous parler d'une belle tradition : la fin de l'estive. Les moutons quittent leurs pâturages d'altitude et retrouvent la vallée. Un moment fort qui donne lieu à un concours de chiens de berger, impressionnants d'intelligence et de vivacité.

Le berger Jean-Marc Salies attaque la montagne pyrénéenne au sud du Béarn. 1000 mètres de dénivelé, 3 heures d'escalade. L'objectif : ravitailler un autre berger, son pere, Philippe Salies, qui garde les brebis dans les pâturages. il n'y a pas d'electricité pour garder les choses au frais. Donc, on monte des provisions fraîches toutes les semaines.

Pour le frais, il y a le système D.

L'eau est à 7 degrés, donc comme un frigo. Je conserve la viande, les fruits, les yaourts.

Cela fait 4 mois, tout l'été, que son père est coupé du monde.

Le plus dur ici est de supporter la solitude. J'aime le troupeau. Quand on est seul, il faut se trouver une motivation. La mienne, c'est les brebis. Quand je vois que les brebis sont a l'aise ici, ça me va aussi.

460 brebis laitières qui broutent de la bonne herbe d'été à 1700 mètres d'altitude avec l'aide de son border collie.

C'est un compagnon fidèle. C'est fidèle un chien. Il est beaucoup plus fort que moi. Vous voyez où sont les brebis ? S'il fallait les retrouver, lui y va. Je l'envoie par la droite ou la gauche et il m'écoute.

Il peut vous les ramener.

Oui.

Justement, les chiens de berger sont à l'honneur. Non loin de là, à Aramits, se prépare leur concours annuel C'est l'un des grands rendez-vous de Border collie. Ces chiens originaire de la frontière entre l'Angleterre et l'Ecosse, en France dans les années 80. Le vainqueur sera celui qui saura le mieux diriger un troupeau de brebis sous les ordres de son maître. Parmi les concurrents, le chien Mac, qui a gagné le concours l'an dernier avec un autre maître. Cette année, il est conduit par l'éleveur béarnais Michel Bastanes. Homme et animal feront équipe.

Le border collie et Mac en particulier, est un chien qui a beaucoup d'instinct de base. Cette instinct, il faut le mettre au service de l'homme, du chef. C'est ce qui se passe dans les meutes de chiens, il y a toujours un chef. Là, le chef, je vais faire en sorte que ça soit moi.

Après 2 ans de dressage, le chien sait répondre à des instructions sonnées par sifflet.

Coup de sifflet.

La, je lui demande de s'arrêter, d'aller sur la gauche. Là, je lui indique que je veux qu'il fasse le tour.

Là, je l'arrête, et là je le rappelle. Et je le félicite parce que je suis content de lui.

Le concours de chiens de berger, c'est dans 2 jours à Aramits. Tout est prêt pour les festivités.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==