Femme de prêtre : témoignage

a revoir

Diffusé le 12/09/2013Durée : 00h48

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

Renaud Bernard : Techniquement c'est possible. le futur numéro 2 du pape le rappelle, ce n 'est pas un dogme LE célibat des pretres ne fait pas partie de la doctrine en effet. Le pape avait écrit qu'il était opposé au mariage des prêtres Le changement, au vatican, c'est qu'on parle de tout sans tabou. Il a ainsi évoque l'avortement, l'ordination des femmes, l'homosexualité Le pape a toujours l'idée de tenir la ligne sans provoquer de révolution. Le mariage des prêtres, c'est un tabou puisqu'en France, car un quart des prêtres aurait déjà une compagne. Des enfants sont nés aussi de ces unions secrètes. L'Eglise se voile la face mais certains dénoncent cette hyprocrisie et voudraient pouvoir vivre leur amour au grand jour.

Pour Léon et Marga, cette ouverture arrive trop tard. Il y a deux ans, ils nous avaient raconte leur histoire d'amour, entre un prêtre et une paroissienne, histoire clandestine de 22 ans. En 2006, leur liaison est révélée. Le père Laclau est immédiatement révoqué.

Ils s'étaient focalisés sur la relation Léon-Marga. C'était Léon couche avec Marga.

Petit à petit, j'ai réalisé que c'est bien ce qu'on fait. Léon a bien fait d'aller jusqu'au bout. Cela a ouvert les discussions, ouvert un abcès.

Les habitants du village avaient manifeste pour soutenir leur cure. En vain. Mais aujourd'hui, le Vatican est confronté à la crise des vocations. L'interdit de l'Eglise est loin des réalités.

A peu près 20% des prêtres en Europe ne respectent pas le célibat. Ils vivent en concubinage de façon ponctuelle ou pérenne. En Amérique latine, c'est de 55% à 60% du clergé, en Afrique, 80%.

Offrir aux prêtres le droit de fonder un foyer pourrait poser un problème économique.

L'ééêvêque de Poitiers disait que le mariage des prêtres, il n'était pas contre, mais il ne pouvait pas les payer. Il faudrait que les fidèles fassent un effort financier pour que le prêtre puisse nourrir sa famille.

A Paris, les fidèles sont favorables à cette évolution.

Je suis pour. Pourquoi on les empêcherait de fonder une famille.

Dans la religion catholique, il faut avancer avec son temps.

Dans l'Eglise, cela ne fait pas l'unanimité.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==