Une association dirigée par la soeur de Xavier Dupont de Ligonnès visée par une enquête pour abus de faiblesse

Deux frères, originaires de l'est de la France, estiment que leurs parents ont été pendant plus de 20 ans sous l'emprise de cette association.

Christine Dupont de Ligonnès, la soeur de Xavier Dupont de Ligonnès, le 9 avril 2013.
Christine Dupont de Ligonnès, la soeur de Xavier Dupont de Ligonnès, le 9 avril 2013. (MIGUEL MEDINA / AFP)

Le parquet de Versailles a ouvert une enquête préliminaire pour "abus de faiblesse", visant l'association "L'Eglise de Philadelphie", dirigée par la soeur de Xavier Dupont de LigonnèsChristine Dupont de Ligonnès, a appris vendredi 24 janvier franceinfo de source proche du dossier, confirmant une information du Parisien.

L'association, fondée par la mère de Xavier Dupont de Ligonnès, est dans le viseur de la Miviludes, la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires.

Une enquête ouverte pour abus de faiblesse

Deux frères, originaires de l'est de la France, estiment que leurs parents ont été pendant plus de 20 ans sous l'emprise de cette association, et ils accusent les dirigeants de "L'Eglise de Philadelphie" d'avoir profité de leur argent. C'est pourquoi ils ont fait un signalement au parquet, qui a ouvert une enquête pour "abus de faiblesse" sur le père de ces deux frères, la mère étant décédée.

L'enquête a été confiée à l'Office central pour la répression des violences aux personnes (OCRVP) et à la Direction régionale de la police judiciaire (DRPJ) de Versailles.

Joint par franceinfo, maître Stéphane Goldenstein, l'avocat de la famille Dupont de Ligonnès, qui est aussi celui du père des deux frères à l'origine du signalement, a réfuté tout "phémonène sectaire".

Xavier Dupont de Ligonnès est suspecté du meurtre en 2011 de sa femme et de ses quatre enfants, l'une des grandes énigmes criminelles des dernières décennies en France.