13h15, France 2

VIDEO. D'anciens adeptes de l'Ordre du temple solaire témoignent sur la mécanique de l'emprise sectaire

"La pureté à laquelle l’adepte est arrivé va contribuer à l’enfermer dans ce qu’on connaît comme étant la mécanique de l’emprise", explique Jean-Pierre Jougla, spécialiste du phénomène sectaire. Des victimes parlent de leur expérience vécue à l'Ordre du temple solaire… Extrait du magazine "13h15 le samedi".

"Quand ils allaient au restaurant, les adeptes emportaient leur coussin pour le mettre sur leur chaise... Pour ne pas être en contact avec les vibrations et énergies des personnes qui avaient pu passer avant eux", se souvient une ancienne adepte de l’Ordre du temple solaire, sous couvert d’anonymat. Cette secte a été fondée en 1984 par le Français Jo Di Mambro et le Belge Luc Jouret, médecin de formation. Ses membres se préparaient au voyage ultime vers la mystérieuse étoile Sirius...

Cette jeune femme s’est-elle alors demandée s'il s'agissait d'une secte ? "Eh bien non, justement… Cela ne m’est jamais venu à l’idée. Non, non, je ne me suis jamais sentie sous emprise. Je n’avais pas besoin d’analyser parce que j’étais bien, en fait", répond-elle au magazine "13h15 le samedi" (replay). Elle précise qu’elle donnait de l’argent à l’OTS : "Genre 200 euros par mois et plus après si on achetait des capes, soit 500 euros. Ma cape était blanche avec la croix rouge. Et j’avais aussi une épée… Comment ai-je pu me prêter à ce cirque ?"

"On continue à être des enfants qui jouent à se déguiser"

Yannick Jaulin, autre ancien adepte, témoigne de son côté à visage découvert : "Finalement, il y a quelque chose d’assez ludique dans l’Ordre du temple solaire. On continue à être des enfants qui jouent à se déguiser en se disant qu’on va sauver le monde." Ce comédien, qui a fait un spectacle de cette expérience, ajoute : "Il y a un truc qui reste pour moi un point d’interrogation incroyable : tous ces gens qui se mettent avec des capes… Oui, il y a un truc enfantin, une espèce d’innocence. Ça rejoint cet enfant que j’étais qui voulait sauver le monde."

Pour Jean-Pierre Jougla, spécialiste de l’emprise sectaire, "l’idée était d’écrire un panorama apocalyptique, en disant que la Terre allait à sa perte, que l’humanité n’avait plus aucun avenir. Elle était de dire que nous sommes comme l’Arche de Noé, en proposant des lieux de survie qui seront des havres de paix et de reconstruction de l’humanité future. La pureté à laquelle l’adepte est arrivé va contribuer à l’enfermer dans ce qu’on connaît comme étant la mécanique de l’emprise." Entre 1994 et 1997, ce sont 74 personnes qui sont mortes en Suisse, en France et au Canada. Certaines se sont suicidées et d’autres ont été assassinées.

> Voir ou revoir la collection "Sous emprise" :

> L'Ordre du temple solaire
Soixante-quatorze personnes, adultes et enfants, sont mortes en Suisse, en France et au Canada, pour la plupart immolées par le feu, entre 1994 et 1997 !

> L'Amérique des gourous
Près de 5 000 groupes dangereux sont aujourd'hui recensés outre-Atlantique, dans le pays de toutes les libertés où s'exprime notamment celle de croire en tout.

Les reclus de Monflanquin (épisodes 1 et 2)
Toute une famille du Lot-et-Garonne a été victime, pendant presque dix ans, d’un manipulateur infernal.

Les reclus de Monflanquin (épisodes 3 et 4)
Comment Thierry Tilly a réussi à dépouiller les descendants d’une longue lignée d’aristocrates protestants, riches et éduqués.

13H15 / FRANCE 2
13H15 / FRANCE 2 (CAPTURE ECRAN / 13H15 / FRANCE 2)