Coups de feu devant une tour de la Société générale à la Défense, pas de blessé

L'individu, qui a pris la fuite, est soupçonné d'être l'auteur des coups de feu à "Libération", un peu plus tôt dans la matinée.

Des policiers stationnés devant l\'immeuble de la Société générale à la Défense, où un homme a ouvert le feu le 18 novembre 2013.
Des policiers stationnés devant l'immeuble de la Société générale à la Défense, où un homme a ouvert le feu le 18 novembre 2013. (MARTIN BUREAU / AFP)

Un homme a tiré des coups de feu devant une tour de la Société générale à la Défense (Hauts-de-Seine), lundi 18 novembre, sans faire de blessé, selon des sources policières contactées par France 2. L'individu est en fuite. Ces coups de feu sont intervenus environ deux heures après des tirs survenus dans le hall de Libération. La Société générale a confirmé l'information, sur Twitter.

Sur Twitter, un homme affirmant se trouver à la tour Granite au moment des coups de feu a indiqué que l'homme portait une casquette et une parka kaki, un signalement correspondant à celui du tireur aperçu à Libération. Trois cartouches de fusil de chasse ont été retrouvées sur les lieux, selon la police.

Les images de la vidéosurveillance montrent également que le suspect de la fusillade de Libération est soupçonné d'être l'auteur de l'agression au siège de BFMTV vendredi. Un homme armé avait mis en joue deux journalistes, avant de repartir à pied sans être interpellé. "Les images correspondent", selon une source citée par l'AFP, qui décrit un suspect d'une quarantaine d'années, de type européen, portant "un jean clair".