Saint-Etienne-du-Rouvray : comment les deux tueurs ont communiqué

Alors qu'un homme chez qui a été retrouvée une vidéo de l'un des deux assassins du père Hamel a été mis en examen et écroué, les enquêteurs s'intéressent à la façon dont les deux tueurs sont entrés en contact.

Voir la vidéo
France 3

Adel Kermiche et Abdel Malik Petitjean habitaient à plus de 700 kilomètres l'un de l'autre. S'ils ont pu organiser et coordonner le meurtre du père Jacques Hamel dans son église de Saint-Etienne-du-Rouvray (Seine-Maritime), c'est probablement grâce à Telegram, une application de messagerie sécurisée où s'échangent des données cryptées. Une messagerie téléchargeable par n'importe qui, également utilisée régulièrement par Daech pour organiser et revendiquer des attentats.

Une messagerie qui fait polémique

Cette application controversée a été créée en 2013 par un Russe, Pavel Durov, opposant à Vladimir Poutine et qui cherchait un moyen sûr de pouvoir communiquer sans être l'objet de surveillance de la part du régime. Selon Damien Bancal, expert en cybercriminalité, interdire Telegram n'aurait aucun sens, cet outil n'étant "ni illicite, ni illégal". Il ajoute qu'en outre, des dizaines d'autres logiciels du même genre existent à l'heure actuelle.

Le JT
Les autres sujets du JT