Qui était Charaffe El-Mouadan, le jihadiste tué en Syrie ?

Une équipe de France 3 retrace le parcours de ce français de 26 ans devenu jihadiste. L'homme était lié à Samy Amimour, l'un des kamikazes du Bataclan.

FRANCE 3
Charaffe El-Mouadan, 26 ans partageaient régulièrement des photos depuis la Syrie sous le nom d'Abou Souleymane. Par exemple des photos où on le voit poser ave des enfants soldats du groupe Etat islamique. Le jeune homme a grandi à Drancy dans un pavillon.
 
Cadet d'une fratrie de huit enfants, Charaffe El-Mouadan est un bon élève. Il passe un bac scientifique avant de poursuivre des études d'informatique. Un jeune homme normal, élevé dans une famille discrète. Son parcours étonne ceux qui le côtoyaient. "Je l'ai croisé au lycée, c'était un étudiant comme les autres. Il n'avait pas de signes distinctifs où quoi que ce soit", explique un voisin.

Un proche de Samy Amimour

Charaffe El-Mouadan bascule dans l'islam radical en 2012 et prend des cours de tir dans un stand de la police. Il projette de partir au Yémen ou en Afghanistan avec un ami. Un certain Samy Amimour, l'un des kamikazes du Bataclan. La police les arrête, mais ils seront laissés libres.
 
En août 2013, Charaffe El-Mouadan gagne la Syrie, suivi par Samy Amimour et Omar Ismael Mostefai, un autre membre du commando du Bataclan. Le soir de la prise d'otage, les kamikazes auraient cherché à joindre un homme nommé Souleymane, le nom que s'était choisi Charaffe El-Mouadan. Les enquêteurs français cherchent désormais à savoir s’il s'agissait de lui.


 

Photo non datée de Charaffe El-Mouadan, le jihadiste de l\'Etat islamique lié aux attentats de Paris et tué dans des frappes de la coalition.
Photo non datée de Charaffe El-Mouadan, le jihadiste de l'Etat islamique lié aux attentats de Paris et tué dans des frappes de la coalition. (AFP)