Cet article date de plus de quatre ans.

Attentat déjoué : les candidats étaient prévenus du danger

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Attentat déjoué : les candidats étaient prévenus du danger
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Les candidats avaient été prévenus ces derniers jours des dangers d'une attaque terroriste.

Les services de sécurité des principaux candidats ont été prévenus par le ministère de l'Intérieur : deux noms, deux photos transmis en fin de semaine dernière. "On a eu leur signalement et leurs photos ", a expliqué Florian Philippot, vice-président du FN. Des meetings sous haute surveillance, mais aucun déplacement annulé pour les candidats : tous sans exception ont maintenu leur agenda.

Une menace à 4 jours du premier tour, un enjeu pour les candidats

"Si on commence à faire campagne en ayant peur de serrer les mains, ce n'est pas une campagne donc il y a des forces de police qui travaillent avec les services compétents et je leur fais confiance", a expliqué Benoît Hamon en déplacement à Toulouse. Faire campagne malgré la menace, à quatre jours du premier tour de la présidentielle, pour les candidats c'est tout l'enjeu de cette dernière ligne droite.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Menace terroriste contre la présidentielle

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.