Attentat raté du Thalys : le juge prévoit une reconstitution en septembre

Une reconstitution de l'attentat raté dans un Thalys, le 21 août 2015, aura lieu en septembre.

Le 21 août 2015, Ayoub el-Khazzani blessait grièvement un passager d\'un Thalys Amsterdam-Paris.
Le 21 août 2015, Ayoub el-Khazzani blessait grièvement un passager d'un Thalys Amsterdam-Paris. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)

Le juge d'instruction en charge du dossier de l'attentat raté du Thalys prévoit d'organiser une reconstitution des faits en septembre, révèle France Inter vendredi 12 juillet. Le magistrat accède ainsi à la demande du djihadiste, Ayoub el-Khazzani, après une première fin de non-recevoir.

Le djihadiste veut démontrer sa version des faits

Ce Marocain de 29 ans, arrivé en France depuis la Syrie peu de temps avant l'attentat, affirme qu'il a renoncé à l'attaque. Il reconnaît cependant être monté à bord du Thalys, armé d'une kalachnikov et d'une arme de poing dans le but de commettre un attentat.

Le djihadiste entend donc démontrer sa version des faits lors de la reconstitution. Il affirme notamment avoir été bloqué par le "sourire" d'un passager qu'il a croisé en sortant des toilettes. Il a également expliqué lors d'un interrogatoire s'être laissé maîtriser par des Américains. Le précédent magistrat en charge du dossier avait refusé la première demande de reconstitution en février 2018 au motif que le film réalisé par Clint Eastwood sur les faits "est de nature à entraîner (...) une confusion des genres incompatible avec la recherche de la vérité".

Un wagon de la SNCF mobilisé

Les délais pour organiser cette reconstitution en septembre sont courts. En effet, il faudra sans doute convoquer les soldats américains, le passager dont parle Ayoub el-Khazzani ainsi que les principaux témoins de cette scène violente. Il faudra également mobiliser un wagon de la SNCF et garantir les conditions de sécurité optimales.

Le 21 août 2015, Ayoub El-Khazzani avait grièvement blessé une personne dans un Thalys Amsterdam-Paris, armé d'une kalachnikov et muni de neuf chargeurs pleins. Il avait été neutralisé par trois Américains (dont deux étaient militaires) en vacances en Europe.