Attentat à Strasbourg : Cherif Chekatt avait-il des complices ?

En duplex depuis le palais de justice de Strasbourg (Bas-Rhin), la journaliste Nathalie Perez revient sur l'enquête autour de la fusillade survenue dans la ville mardi 11 décembre, qui va se poursuivre malgré la mort, jeudi soir, de Cherif Chekatt, abattu par la police.

FRANCE 3

Bien que le tireur présumé de l'attaque du marché de Noël de Strasbourg (Bas-Rhin) mardi 11 décembre, Cherif Chekatt, ait été abattu jeudi, l'enquête va se poursuivre. Il s'agira maintenant de savoir s'il avait des complices. "L'enquête se concentre sur l'entourage et le parcours de Cherif Chekatt ces dernières 24 heures. A-t-il bénéficié de complicité ? C'est ce que veulent savoir les enquêteurs", résume la journaliste Nathalie Perez, en duplex depuis le palais de justice de Strasbourg (Bas-Rhin).

La piste de l'islamisme radical

"Dans la nuit de jeudi à vendredi 14 décembre, après sa mort, deux personnes ont été interpellées et placées en garde à vue. Il s'agit d'un homme et d'une femme : des amis proches de Cherif Chekatt. Un autre de ses amis est toujours actuellement entendu par les services antiterroristes, ainsi que ses parents et deux de ses frères. L'enquête s'oriente également vers les milieux de l'islamisme radical. Toute la question est de savoir si cet homme qui fréquentait le milieu du grand banditisme avait ou non de réelles motivations terroristes", conclut-elle.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le procureur de la République de la Paris, Rémy Heitz, lors d\'une conférence de presse organisée le vendredi 14 décembre 2018, au lendemain de la mort de Cherif Chekaat.
Le procureur de la République de la Paris, Rémy Heitz, lors d'une conférence de presse organisée le vendredi 14 décembre 2018, au lendemain de la mort de Cherif Chekaat. (PATRICK HERTZOG / AFP)