Enseignant décapité dans les Yvelines : une mère raconte le cours controversé

Le 5 octobre, Samuel Paty dirige un cours d’éducation morale et civique dans son collège de Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines), où il aborde la liberté d’expression en montrant deux caricatures de Mahomet. Une mère, dont le fils a assisté au cours, témoigne samedi 17 octobre.

Franceinfo

Samuel Paty, tué vendredi 16 octobre à Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines), était professeur dans un collège de la ville. Le 5 octobre, il donne un cours d’instruction morale et civique sur la liberté d’expression en montrant des caricatures de Mahomet issues de Charlie Hebdo. Ce cours lui coûte la vie. Un élève de sa classe de quatrième a assisté à ce cours et l’a raconté à sa mère. 

"Faire percuter ses élèves"

Celle-ci rapporte les propos de son fils au micro de franceinfo : "La semaine d’avant, il avait parlé de censure. Le 5, le professeur leur a montré une caricature qui représentait le prophète et leur a expliqué que c’était un blasphème. Je ne comprends pas qu’on en soit là. La méthode de ce professeur est de tout montrer à ses élèves et d'en parler. Il voulait les faire percuter. Il les a même faits travailler après sur des dessins. Il leur a demandé de dessiner leur liberté, ce qu’ils avaient envie d’exprimer. Je trouvais bien cette démarche."

Le JT
Les autres sujets du JT
Des policiers postés devant le collège du Bois-d\'Aulne, à Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines), le 17 octobre 2020. 
Des policiers postés devant le collège du Bois-d'Aulne, à Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines), le 17 octobre 2020.  (BERTRAND GUAY / AFP)