Attentats déjoués contre des églises : les derniers éléments de l'enquête

Après l'annonce par le ministère de l'Intérieur, mercredi 22 avril, d'attentats déjoués contre deux églises, le suspect arrêté le 19, Sid Ahmed Ghlam, est toujours en garde à vue.

France 2

Les églises Saint-Cyr et Sainte-Thérèse à Villejuif, en région parisienne, ont bel et bien échappé à un attentat. Une action déjouée par hasard après une interpellation, dimanche 19 avril dans le XIIIarrondissement de Paris. Un homme a appelé le Samu, se disant "gravement blessé". "Il leur raconte une histoire d'agression, les policiers suivent les traces de sang, car cet homme en avait perdu beaucoup, et ces traces de sang les conduisent à une voiture contenant des sacs et du matériel qui semble être un gyrophare", explique Nicolas Comte, du syndicat Unité SGP Police FO.

Un véritable arsenal

Dans cette voiture, les policiers ont retrouvé un véritable arsenal de guerre, comme l'explique Alexandra Uzan, de France 2 : kalachnikov, gilets pare-balles, munitions... En perquisitionnant l'appartement de Sid Ahmed Ghlam, un Algérien de 24 ans, des documents sur Al-Qaïda et l'organisation État islamique ont également été retrouvés.

Un attentat a été déjoué, mais le suspect aurait déjà fait une victime. Son ADN a été retrouvé dans la voiture d'Aurélie Châtelain, une professeure de fitness abattue par balle dans son véhicule, dimanche matin justement. C'est en tentant de lui voler sa voiture que le suspect se serait accidentellement blessé à la jambe.

Le JT
Les autres sujets du JT