Attentat en Isère : Yassin Salhi n'a pas expliqué son geste

Après l'attentat survenu ce 26 juin en Isère, l'enquête se poursuit ce vendredi soir pour déterminer les motivations de Yassin Salhi. La journaliste Manon Bougault fait le point pour France 3.

FRANCE 3
Quelles étaient les motivations de Yassin Salhi, l'homme accusé d'avoir commis un attentat terroriste ce 26 juin à Saint-Quentin-Fallavier, en Isère ?
La journaliste Manon Bougault fait le point sur place. "L'attentat n'a pas été revendiqué, mais il y a des éléments troublants. Tout d'abord le suspect a laissé près de la scène de crime des drapeaux islamistes puis deuxième élément troublant, il concerne le mode opératoire. Le fait de laisser un corps décapité avec une tête accrochée à la vue de tous, laisse penser tristement aux méthodes de Daesh" souligne la journaliste.

Des questions sans réponses

Yassin Salhi est-il affilié à Daesh ? "Aux enquêteurs, le principal suspect ne dirait pas grand-chose. Il n'expliquerait toujours pas son geste", explique la journaliste.
"Et puis il a la question des complicités qui se pose. Le procureur de Paris nous a expliqué que pour l'instant aucune information ne permettait d'étayer l'hypothèse d'une complicité dans l'usine ou dans la préparation de l'attentat" conclut Manon Bougault. 
Le JT
Les autres sujets du JT
La police scientifique inspecte la scène où une tête et un corps ont été trouvés après l\'attaque de l\'usine de gaz Air Products, à Saint-Quentin-Fallavier (Isère), le 26 juin 2015.
La police scientifique inspecte la scène où une tête et un corps ont été trouvés après l'attaque de l'usine de gaz Air Products, à Saint-Quentin-Fallavier (Isère), le 26 juin 2015. (MAXIME JEGAT / MAXPPP)