Attentat déjoué : stupéfaction générale à Boussy-Saint-Antoine

Au lendemain de l'arrestation du commando jihadiste de trois femmes, les habitants sont stupéfaits dans la petite commune de Boussy-Saint-Antoine (Essonne).

France 2

Jeudi 8 septembre, trois femmes préparant un attentat à Paris ont été arrêtées. Dans la commune de Boussy-Saint-Antoine (Essonne), c'est la stupéfaction. L'une des trois femmes interpelées vivait depuis plusieurs années dans cette ville tranquille à 25 kilomètres au sud de Paris, sans se faire remarquer, jusqu'à un changement brutal de comportement et de tenue qui remonterait à plus d'un an.

Un attentat dans la gare ?

La jeune femme s'était mise à porter le voile et des gants. Elle aurait aussi quitté son emploi, dans le  centre commercial voisin. La police est intervenue au moment où les trois femmes ont quitté l'appartement. Les enquêteurs soupçonnent les trois femmes d'avoir envisagé une action violente, notamment dans la gare de la commune, ce dont les voisins étaient loin de s'imaginer.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des policiers se trouvent à l\'entrée d\'un immeuble de Boussy-Saint-Antoine (Essonne), où trois femmes suspectées d\'être impliquées dans la tentative d\'attentat à la voiture piégée à Paris étaient cachées, jeudi 8 septembre 2016.
Des policiers se trouvent à l'entrée d'un immeuble de Boussy-Saint-Antoine (Essonne), où trois femmes suspectées d'être impliquées dans la tentative d'attentat à la voiture piégée à Paris étaient cachées, jeudi 8 septembre 2016. (GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP)