Attentat déjoué : Sid Ahmed Ghlam ne répond plus aux questions

Le suspect s'est réfugié dans un mutisme complet, invoquant son droit au silence.

FRANCE 2

Sid Ahmed Ghlam, le jeune informaticien de 24 ans accusé d'avoir voulu commettre un attentat contre une ou plusieurs églises en France, se réfugie désormais dans un mutisme complet. Arrêté puis hospitalisé à l'Hôtel-Dieu, dans une salle très sécurisée, le suspect est interrogé, mercredi 22 avril, par les enquêteurs.

Une première explication peu plausible

Il a tout d'abord donné des explications assez fantaisistes : "Il a expliqué qu'il avait des armes et qu'il avait peur d'avoir des problèmes à cause de ça et qu'il avait essayé de s'en débarrasser en les jetant dans la Seine. Et, assure-t-il, ce serait à ce moment-là qu'il se serait tiré accidentellement une balle dans la jambe", rapporte Hugo Clément, l'envoyé spécial de France 2 en direct depuis l'Hôtel-Dieu.

Une thèse qui n'est pas cohérente avec les déplacements du suspect. Depuis, Sid Ahmed Ghlam ne répond plus aux questions, invoquant son droit au silence. Sa garde à vue pourrait se prolonger jusqu'à samedi.

Le JT
Les autres sujets du JT