Attentats dans l'Aude : une deuxième personne en garde à vue

Le journaliste Arnaud Comte se trouve en direct de l'hôtel de police de Carcassonne (Aude) où une deuxième personne a été mise en garde à vue des suites des attentats qui ont touché le département.

Cette vidéo n'est plus disponible

L'enquête sur les attentats survenus ce vendredi 23 mars dans l'Aude est en cours. Les policiers cherchent à établir les éventuelles complicités. La compagne du terroriste a été placée en garde à vue. "Une deuxième personne a été placée en garde à vue cette nuit. Il s'agit de l'un des meilleurs amis de Radouane Lakdim. Un individu qui est né en 2000, il a 17 ans. Il n'est pas encore majeur et vit dans le même quartier que l'assaillant", rapporte Arnaud Comte en direct de l'hôtel de police de Carcassonne (Aude).

Y a-t-il eu des complices ?

Comme la compagne de Radouane Lakdim, le jeune homme n'est pas fiché S. "Il serait simplement connu des services de police, notamment dans le cadre d'affaires de stupéfiants. Avec ces deux gardes à vue, les enquêteurs cherchent désormais à établir si Radouane Lakdim a bénéficié de complicités. Comment et grâce à qui s'est-il procuré son arme ? Avait-il planifié depuis longtemps son passage à l'acte ? Avait-il d'autres cibles ?", commente  le journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des forces de police perquisitionnent la cité Ozanam de Carcassonne (Aude) où vivait Radouane Lakdim, vendredi 23 mars 2018.
Des forces de police perquisitionnent la cité Ozanam de Carcassonne (Aude) où vivait Radouane Lakdim, vendredi 23 mars 2018. (PASCAL PAVANI / AFP)