Attentats dans l'Aude : les avancées de l'enquête

Marc Dana est en direct de Carcassonne pour faire le point sur les dernières informations concernant les avancées de l'enquête sur les attentats terroristes dans l'Aude. Deux personnes ont été placées en garde à vue.

France 3

Deux personnes sont en garde à vue dans le cadre de l'enquête sur les attentats terroristes survenus vendredi 23 mars dans l'Aude. "L'enquête avance, donc une deuxième personne a été placée en garde à vue ce matin pour 'association de malfaiteurs criminels terroristes'. Il s'agit d'un mineur, un jeune de 17 ans, qui était vraisemblablement un ami proche de Radouane Lakdim", rapporte le journaliste Marc Dana, envoyé spécial à Carcassonne (Aude), en direct sur place. Il rappelle : "Dès hier, la compagne de Radouane Lakdim, une jeune femme de 18 ans, avait été elle aussi placée en garde à vue. Des gardes à vue qui peuvent désormais durer jusqu'à quatre jours."

Arme, complices et motifs

"Les enquêteurs vont chercher maintenant à savoir essentiellement trois choses : comment il s'est procuré son arme, est-ce qu'il a pu bénéficier de l'appui de complices et surtout (...) ce qui a pu motiver, hier, son passage à l'acte alors qu'aucun signe précurseur n'avait été jusqu'alors décelé", précise le journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des forces de police perquisitionnent la cité Ozanam de Carcassonne (Aude) où vivait Radouane Lakdim, vendredi 23 mars 2018.
Des forces de police perquisitionnent la cité Ozanam de Carcassonne (Aude) où vivait Radouane Lakdim, vendredi 23 mars 2018. (PASCAL PAVANI / AFP)