VIDEO. "Plus les jours passent, plus la peur et l'angoisse me rattrapent", confie un rescapé du Bataclan

La série d'attaques à Paris a fait au moins 129 morts et 350 blessés, vendredi 13 novembre. Une semaine après, les rescapés sont toujours traumatisés.

FRANCE 2

Une semaine après les attaques de Paris, qui ont fait au moins 129 morts, vendredi 13 novembre, l'émotion est encore intense. Sept jours après, certains survivants de ces attentats témoignent de l'horreur qu'ils ont vécue. Un moyen pour eux de surmonter ce traumatisme. Interrogé par France 2, Emmanuel Weichta, rescapé du Bataclan, se remémore cette soirée. Il a pu se sauver très rapidement. "Ça va très vite, vous ne réfléchissez plus, c'est votre corps qui réagit à votre place", raconte-t-il.

>> Suivez les suites de l'enquête dans notre direct

"Faire comme si de rien n'était"

Aujourd'hui, Emmanuel Weitcha est face à ces souvenirs. "Je pense qu'il va y avoir besoin d'un suivi, explique-t-il. J'ai l'impression que plus les jours passent, plus un sentiment de peur et d'angoisse me rattrape."

Julien Menichini, également rescapé du Bataclan, assure que le plus important maintenant est de retrouver ses amis : "Demain soir, j'ai prévu de sortir avec le plus d'amis possible et faire comme si de rien n'était."

Capture d\'écran d\'une vidéo montrant Emmanuel Weitcha le 19 novembre,  rescapé de l\'attentat du Bataclan.
Capture d'écran d'une vidéo montrant Emmanuel Weitcha le 19 novembre,  rescapé de l'attentat du Bataclan. (FRANCE 2)