VIDEO. Marc Trévidic : "L'Etat islamique ne rêve que d'une chose, c'est d'attaquer la France"

Selon l'ancien juge antiterroriste, des jihadistes se revendiquant de l'Etat islamique avaient déjà imaginé des attentats comparables à ceux qui ont frappé Paris vendredi soir.

FRANCE 2

Marc Trévidic n'est pas tombé des nues en découvrant les attaques sanglantes qui ont touché la France dans la soirée du vendredi 13 novembre. Invité sur France 2, au lendemain de ces attentats, l'ancien juge antiterroriste a été interrogé pour savoir si des attaques d'une telle ampleur était prévisible. "Les deux dernières années ont permis de penser que ça arriverait, affirme le magistrat. Les gens qu'on arrêtait nous disaient que l'Etat islamique ne rêve que d'une chose, c'est d'attaquer la France."

Le scénario d'un attentat lors d'un concert déjà évoqué

Marc Trévidic, qui a quitté ses fonctions à l'antiterrorisme depuis le mois d'août, prend pour exemple le dernier jihadiste qu'il a auditionné cet été : "Le gars a reconnu, qu'on lui avait demandé de faire un attentat dans un concert de rock. Et c'était l'Etat islamique." Le juge explique alors la stratégie du groupe terroriste qui a revendiqué les attaques du 13 novembre à Paris : "Ils ont trop de monde. Donc ils peuvent faire des attentats kamikazes, ils peuvent perdre des gens, c'est pas grave. (...) Ils ont cette grande capacité, que n'a plus Al-Qaïda, de pouvoir 'gâcher du personnel'."

L\'ancien juge anti-terroriste Marc Trévidic, photographié ici en février 2013.
L'ancien juge anti-terroriste Marc Trévidic, photographié ici en février 2013. (REMY DE LA MAUVINIERE / AP / SIPA)