Cet article date de plus de cinq ans.

Attentats de Paris : Eagles of Death Metal sort du silence

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Eagles of Death Metal sort du silence
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

Les membres du groupe qui jouait au Bataclan le soir des attentats commencent à raconter ce qu'ils ont vécu. Le site Vice News a recueilli leur témoignage.

Vendredi 13 novembre, Eagles of Death Metal se trouvait sur la scène du Bataclan quand les terroristes ont ouvert le feu. Il était 21h40, le groupe entamait sa septième chanson. "Les gens faisaient semblant d'être morts. Ils avaient tellement peur", témoignent le chanteur du groupe Jesse Hughes. "Une des raisons qui expliquent que tant de gens aient été tués, c'est parce qu'ils ne voulaient pas abandonner leurs amis. Beaucoup de gens se sont interposés, les uns devant les autres", se souvient-il, la voix tremblante.

Quatre membres du staff tués

Il poursuit : "Plusieurs personnes se sont cachées dans notre loge. Les tueurs ont réussi à y  pénétrer et à les tuer, à l'exception d'un enfant qui s'était caché sous ma veste". Les musiciens ont attendu deux heures, comme les spectateurs, avant de sortir de cet enfer. Ils s'en sont tous sortis mais quatre membres du staff ont trouvé la mort. De retour en Californie, le groupe rend hommage aux victimes cinq jours après le drame : "Vive la musique, vive la liberté, vive la France et vive Eagles of Death Metal".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.