Procès des attentats du 13-Novembre : une nouvelle provocation de Salah Abdeslam

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Procès des attentats du 13-Novembre : une nouvelle provocation de Salah Abdeslam
franceinfo
Article rédigé par
S. Neumayer - franceinfo
France Télévisions

Le procès des attentats du 13 novembre 2015 se poursuit et lors de ce deuxième jour d'audience, jeudi 9 septembre, Salah Abdeslam s’est de nouveau fait remarquer en prenant la parole.

Jeudi 9 septembre avait lieu la deuxième journée du procès des attentats du 13 novembre 2015, au palais de justice de Paris. Elle a été marquée par une nouvelle provocation de Salah Abdeslam. "Il s’est levé pour prendre la parole alors que la cour évoquait de nouvelles constitutions de parties civiles, essentiellement pour tenter de dédouaner trois de ses co-accusés. 'Ils m’ont rendu service alors qu’ils ne savaient pas ce que je faisais dans la vie'", relate Sophie Neumayer.

"La culpabilité du survivant"

"Le président de la cour l’a très vite coupé en lui rappelant qu’il avait choisi de se taire pendant cinq ans", poursuit la journaliste. Salah Abdeslam est le dernier membre du commando du 13 novembre. Pour les victimes, il y a la crainte qu’il utilise ce procès pour en faire une tribune. De nombreuses personnes ont décidé de se porter parties civiles. "Il y a ceux qui ont vécu avec la culpabilité du survivant, qui ne voyaient pas l’intérêt d’un tel procès, mais qui veulent aujourd’hui en être partie prenante", a conclu Sophie Neumayer.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.