Vidéo Du Stade de France au Bataclan, le déroulé minute par minute des attaques du 13-Novembre

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Le déroulé des attentats du 13 novembre 2015.
Article rédigé par
France Télévisions

Les tueries à Paris et aux abords du Stade de France à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) ont fait 130 morts et plusieurs centaines de blessés, le 13 novembre 2015. 

Le 13 novembre 2015, une série d'attaques est perpétrée à Paris et à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis). Revendiqués par l'organisation terroriste Etat islamique, ces attentats ont fait 130 morts et 350 blessés. Alors que la cour d'assises spéciale, où s'est ouvert la semaine dernière le procès de 20 accusés, doit se pencher à partir de mercredi 15 septembre sur le déroulement des faits, franceinfo revient sur les événements qui ont endeuillé cette nuit, minute par minute.

A 21h20, au Stade de France à Saint-Denis, alors que se déroule le match amical France-Allemagne, un premier kamikaze, Ahmad Al-Mohammad, fait exploser sa ceinture devant la porte D. Un passant est soufflé par la déflagration et meurt sur le coup. Dix minutes plus tard, un deuxième kamikaze, Mohammad Al-Mahmod, se fait exploser devant la porte H, sans faire d'autres victimes.

A 21h53, Bilal Hadfi, le troisième kamikaze, actionne à son tour sa ceinture d'explosifs, dans une rue adjacente. Là encore sans faire de victime. En parallèle, plusieurs attaques ont lieu dans Paris.

>> INFOGRAPHIE. Qui sont les 20 accusés du procès des attentats du 13-Novembre ?

Quatre attaques dans le 10e puis le 11e arrondissement 

A 21h25, dans le 10e arrondissement, un commando composé d’Abdelhamid Abaaoud, Chakib Akrouh et Brahim Abdeslam, ouvre le feu avec des kalachnikovs sur le bar Le Carillon et devant le restaurant Le Petit Cambodge. Ils mitraillent les deux terrasses et tirent en rafales. Une centaine de douilles sont retrouvées sur place. Treize personnes sont tuées.

A 21h32, les trois terroristes arrivent devant le bar La Bonne Bière et le restaurant Casa Nostra, à 400 mètres de la première scène de crime. Ils tuent cinq personnes. Quatre minutes plus tard, ils se retrouvent rue de Charonne, devant le restaurant La Belle Equipe et tirent plusieurs rafales. Cette nouvelle fusillade s'avère particulièrement meurtrière : 21 personnes sont tuées.

A 21h40, Brahim Adbeslam actionne sa ceinture explosive devant le bar Le Comptoir Voltaire, situé près de la place de la Nation. Trois personnes sont grièvement blessées, mais aucun décès n'est à déplorer.

90 morts au Bataclan

Au même moment, un troisième commando composé de Samy Amimour, Foued Mohamed-Aggad et Ismaël Omar Mostefaï arrive devant le Bataclan, à bord d'une Polo noire. Ils sortent armés du véhicule et abattent trois personnes devant la salle. Une fois à l'intérieur, ils tirent en rafales dans la fosse, puis au coup par coup, sur les spectateurs au sol.

Vers 22 heures, les premiers policiers arrivés sur les lieux parviennent à abattre Samy Amimour. Ses complices montent au balcon, et prennent en otage onze personnes. Elles passeront près de deux heures dans ce couloir. Vers 22h20, les forces d'intervention de la BRI pénètrent à l'intérieur du Bataclan. Les policiers commencent à libérer des survivants cachés et entrent en contact avec les terroristes.

L'assaut final est donné à 0h18. Les forces d'intervention neutralisent l'un des terroristes qui déclenche sa ceinture explosive, tuant son complice sur le coup. Les onze otages sont tous libérés, sains et saufs. Au total, la tuerie du Bataclan a fait 90 morts.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.