Procès du 13-Novembre : les victimes attendent l'annonce du verdict

Publié
Procès du 13-Novembre : les victimes attendent l'annonce du verdict
FRANCE 3
Article rédigé par
D. Schlienger, N. Perez, E. Pelletier, C. Weill-Raynal, S. Pichavant, E. de Pourquery, D. Fossard, G. Baslé, C. Cormery, J-F. Lons, S. Guibaut, L. Harper, A. Dupont, T. Gilardet, R. Gardeux, S. Gravelaine - France 3
France Télévisions

Mercredi 29 juin, le procès des attentats du 13 novembre 2015 prend fin. La lecture du délibéré est attendue par les victimes et les familles, très nombreuses dans l'après-midi à l'entrée de la salle d'audience.

C'est l'ultime attente. Dans quelques instants, mercredi 29 juin, le juge va livrer le verdict du procès des attentats du 13 novembre 2015. Plusieurs centaines de victimes et proches de disparus se sont pressées pour rentrer dans le tribunal, avec angoisse. Devant les médias du monde entier, le procès le plus long de l'histoire judiciaire française, qui a en effet duré dix mois, va enfin s'achever. Mercredi, ce fût sans doute le jour le plus long, et le plus interminable.

"Une ultime occasion que nous avions d'incarner nos enfants"

À plusieurs reprises, l'heure du verdict a été repoussée. Les parties civiles se sont regroupées à l'arrière du palais de justice de Paris, pour se soutenir. Tous ont hâte de savoir. "C'était aussi, ce procès, une ultime occasion que nous avions de réincarner, d'incarner nos enfants, une ultime occasion pour les rescapés de dire leur douleur, de dire ce qu'ils avaient vécu", explique Philippe Duperron, père d'une victime. Beaucoup sont partagés entre l'appréhension et l'envie de passer à autre chose, comme pour Bruno Poncet, rescapé du Bataclan. "Il y a une vraie envie que ça s'arrête. Ce soir, une fois que le verdict sera donné, on pourra passer à autre chose (...). Retourner au quotidien. Le quotidien, ce n'est pas le procès. Moi, je ne suis pas victime d'attentat de métier", confie-t-il.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.