Procès du 13-Novembre : "Dans cette étrange traversée de dix mois, des ponts se sont créés avec la défense", retient une victime des attentats

Pour Arthur Dénouveaux, président de l'association de victimes Life for Paris, il faut "s'enorgueillir" de voir que le procès a "fonctionné", et que la démocratie a "gagné", alors que le verdict du procès des attentats du 13-Novembre sera rendu mercredi.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Arthur Dénouveaux, le 19 septembre 2018, à Paris. (LUDOVIC MARIN / POOL)

Alors que le verdict doit être rendu mercredi 29 juin au procès des attentats du 13-Novembre, les victimes font le bilan de ces dix mois d'audience. "Dans cette étrange traversée de 10 mois, des ponts se sont créés avec la défense et avec certains accusés pour d'autres parties civiles", retient par exemple sur franceinfo Arthur Dénouveaux, président de l'association de victimes Life for Paris.

"Je crois que c'est quelque chose qui montre que notre procès d'assises tel qu'il existe en France fonctionne bien : c'est une cérémonie de paroles, on se met dans une salle, on parle et on doit s'écouter dans le respect."

Arthur Dénouveaux

à franceinfo

Pour cette victime des attentats du 13-Novembre, pour qui il faut "s'enorgueillir de voir que ça a fonctionné", "la démocratie a gagné" et "ça relégitime notre contrat social". La particularité de ce procès aux assises spéciales de Paris, note Arthur Dénouveaux, est que "contrairement à d'autres procès" c'est qu'il n'a pas donné lieu "à des tribunes ou des terroristes de se faire valoir".

Le président de l'association Life for Paris assure que ""les accusés ont tous eu des postures assez complexes et équivoques". Mais dans une certaine mesure "ils ont demandé pardon". "Evidemment, certaines parties civiles seront déçues par le verdict, mais je crois que le choix de la peine nous échappe un peu."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Procès des attentats du 13 novembre 2015

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.