Procès des attentats du 13-Novembre : l’heure est au réquisitoire

Publié Mis à jour
Procès des attentats du 13-Novembre : l’heure est au réquisitoire
France 2
Article rédigé par
N.Perez, H.Puffeney, V.Piffeteau, J.-F.Lons E.De Pourquery, N.Berthelot - France 2
France Télévisions

Mercredi 8 juin a marqué un tournant dans le procès des attentats du 13 novembre : les magistrats ont commencé à procéder au réquisitoire. Il s’achèvera vendredi 10 juin. 

Pour les victimes du 13 novembre 2015, les trois jours de réquisitions sont importants. Maurice Lausch a perdu sa fille dans les attentats. C’est pour elle qu’il est présent, mercredi 8 juin, à la Cour d’assisses spéciale de Paris. "Notre vie a basculé (…) le 14 novembre, quand nous avons appris que nos enfants étaient décédés. (… Notre maison est vide, notre vie est vide", explique-t-il. 

Trois magistrats pour porter l’accusation

Trois magistrats sont chargés de porter l’accusation jusqu’au vendredi 10 juin. Ils vont se relayer pendant 16 heures. "La survenance d’un attentat est un échec, un échec collectif", a commencé par expliquer l'une d'eux. Les magistrats ont également un regret : "l’accompagnement des familles, malgré la bonne volonté, n’a pas été à la hauteur." L’accusation n’entend faire le procès du terrorisme en général, mais celui des accusés et de leur implication, qui "tirent au coup par coup et achèvent certaines personnes avec délectation". 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.