Le Charles-de-Gaulle est prêt au combat

Le porte-avions français a appareillé de Toulon ce 18 novembre. Il va rejoindre le proche-Orient pour participer aux bombardements contre le groupe État islamique.

FRANCE 2

Les Rafale sont parqués sur le pont d'envol du Charles-de-Gaulle. Autour de chaque appareil, les mécaniciens continuent leurs préparatifs. Ces chasseurs bombardiers sont destinés à frapper Daech en Syrie et en Irak. Huit Super-Etendards les accompagnent. Avec le déploiement du navire amiral de la flotte française, la capacité d'intervention est multipliée par trois.

Prêts et déterminés

"C'est une action opérationnelle immédiate qui nous attend", a affirmé ce 18 novembre le chef d'État-major embarqué sur le Charles-de-Gaulle. "Ils sont prêts, ils sont déterminés à remplir cette mission". Sur le pont inférieur, les pièces de rechange et les munitions continuent à être embarqués. Le porte-avions est en pleine effervescence. 2 600 hommes très motivés partent rejoindre le terrain des opérations. "Tous les marins ont été touchés par les attentats à Paris, ils sont tous solidaires", ajoute le capitaine de frégate Yann Bizien.

Le JT
Les autres sujets du JT