Procès Bendaoud : le logeur relaxé

L'actualité de ce mercredi 14 février a été marquée par la relaxe de Jawad Bendaoud, le logeur de Daech.

Jawad a été relaxé ce mercredi 14 février. Le tribunal correctionnel a estimé que l'homme qui avait hébergé deux des terroristes des attentats du 13-Novembre ne l'avait pas fait en connaissance de cause. L'avocat de Jawad Bendaoud s'est félicité de ce jugement.

Les parties civiles sereines

Jawad Bendaoud a toujours affirmé avoir accepté quelques jours après les attentats du 13-Novembre d'héberger dans un appartement de Saint-Denis deux hommes qu'il ne connaissait pas pour rendre service. Une argumentation qui a visiblement convaincu les juges. Le tribunal a en revanche condamné à cinq ans l'homme qui avait servi d'intermédiaire et qui savait qu'il avait affaire à des terroristes. Les parties civiles ont accueilli ce jugement avec une certaine sérénité. Jawad Bendaoud sortira de prison dans la soirée, mais il n'en a pas tout à fait terminé avec la justice puisque le parquet a décidé de faire appel de sa relaxe.

Le JT
Les autres sujets du JT
Dessin de Jawad Bendaoud au premier jour de son procès au palais de justice de Paris, le 24 janvier 2018.
Dessin de Jawad Bendaoud au premier jour de son procès au palais de justice de Paris, le 24 janvier 2018. (ELISABETH DE POURQUERY / FRANCEINFO)