COP 21 : Nathalie Arthaud (LO) ne condamne pas le saccage du mémorial des victimes

L'invitée du Grand Soir 3, la porte-parole de LO Nathalie Arthaud, réagit aux violences qui ont émaillé la manifestation pour le climat dimanche 29 novembre place de la République à Paris.

France 3

Alors que François Hollande ou l'écologiste Cécile Duflot dénonce ces violences qui ont eu lieu place de la République à Paris dimanche, Nathalie Arthaud, porte-parole de Lutte ouvrière, estime que "c'est surtout marginal". "Je sais que les CRS se sont opposés brutalement à une manifestation pacifique organisée en cortège et ces manifestants ont été gazés, arrêtés également et ça je le dénonce".

L'état d'urgence est instrumentalisé

Concernant les heurts et les personnes qui ont saccagé le mémorial de victimes des attentats, Nathalie Arthaud ne les dénonce pas mais insiste pour dire que "c'est marginal. On zoome sur un aspect des choses mais le plus grave, c'est l'interdiction de ces manifestations, c'est cet état d'urgence qui sert à faire taire les oppositions. Aujourd'hui, on instrumentalise l'état d'urgence pour empêcher des manifestations".

Le JT
Les autres sujets du JT