Régionales : "Le gouvernement est responsable" de la montée du FN, juge Lutte ouvrière

Dans une semaine, le résultat du premier tour des élections régionales sera connu. Les sondages montrent une percée du Front national, notamment en Nord-Pas-de-Calais-Picardie. Les opposants au FN réagissent.

France 3

"Ce serait une très mauvaise nouvelle. Une région FN ne donnera pas envie d'investir. Cela contribuerait à déstabiliser le pays, ça contribuerait à rendre le pays de moins en moins gouvernable", estime François Fillon, député Les Républicains, dimanche midi sur France 3. Pour le patron du PS, Jean-Christophe Cambadélis, interrogé lors du Grand Jury RTL-Le FIGARO-LCI, "les sondages ne mesurent pas le vote frontiste, ils mesurent la peur. Le FN est le parti de la peur et il est surcoté".

LO votera blanc au second tour

Nathalie Arthaud, porte-parole de Lutte ouvrière, confirme en direct sur le plateau du Grand Soir 3 que "le fonds de commerce du FN, c'est la peur, le repli sur soi, le rejet des autres". Pour elle, c'est notamment "la politique du gouvernement qui est responsable" de la montée du FN. "Nous, petite voix, continuerons à dire aux travailleurs que ni le FN, ni le PS et Les Républicains, ne représentent leurs intérêts". Après le premier tour des régionales, "si le FN est en position de l'emporter, nous irons voter blanc. Entre la peste et le choléra, nous n'avons pas à choisir", affirme Nathalie Arthaud.

Le JT
Les autres sujets du JT