État d'urgence déclaré : quelles conséquences ?

Suite aux attentats du 13 novembre, l'État d'urgence a été déclaré. Une équipe de France 3 fait le point.

FRANCE 3

Pour la première fois depuis 1945, l'État d'urgence a été décrété dans tout le pays, dès vendredi par François Hollande. Cela signifie notamment un rétablissement des contrôles aux frontières. À Paris, de nombreux lieux culturels ont été fermés ce samedi et les rassemblements ont été interdits.

3 000 militaires supplémentaires

La Tour Eiffel fermée au public, symbole d'un Paris qui abaissait les rideaux de ces principaux monuments. Scène inhabituelle du Louvres sans touriste. Le musée d'Orsay, porte close. Les lieux publics, cinémas, gymnases, piscines, écoles n'ont pas ouvert ce matin. Dans les gares, des militaires lourdement armés et moins d'affluence que d'habitude. Les rues sont désertes avec toujours des stations de métro fermées. Sur les grands boulevards, les rares amateurs de shopping trouvent porte close. Sur tout le territoire, la sécurité a été renforcée. Aux frontières, les automobilistes sont contrôlés. À Paris, 3 000 militaires supplémentaires vont être déployés d'ici mardi, mais les pouvoirs publics appellent toujours les gens à rester chez eux.

Le JT
Les autres sujets du JT