Attentats de Paris : 118 perquisitions ont eu lieu dans la nuit de mardi à mercredi

Depuis les attaques de vendredi, 118 assignations à résidence ont également été prononcées, a déclaré le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, mercredi, dans un communiqué.

Des perquisitions ont eu lieu rue des Cigognes à Jeumont (Nord), samedi 14 novembre à la suite des attentats de Paris.
Des perquisitions ont eu lieu rue des Cigognes à Jeumont (Nord), samedi 14 novembre à la suite des attentats de Paris. (MAXPPP)

Pour la troisième nuit consécutive, les forces de l'ordre françaises ont procédé, dans la nuit de mardi 17 à mercredi 18 novembre à "118 nouvelles perquisitions", indique Bernard Cazeneuve dans un communiqué. Dans le cadre de l'état d'urgence décrété après les attentats de Paris, le ministre de l'Intérieur a ajouté que 118 assignations à résidence ont également été prononcées depuis vendredi.

>> Suivez en direct toutes les infos liées à l'enquête sur les attaques de Paris

Les policiers et les gendarmes ont aussi effectué "29 interpellations conduisant à 25 gardes à vue. (...) Trente-quatre armes ont été saisies et 16 découvertes de stupéfiants".

Les opérations vont se poursuivre

Depuis l'entrée en vigueur de l'état d'urgence vendredi, les forces de l'ordre ont procédé, chaque nuit, à des perquisitions, sans lien direct avec les attentats. Ces perquisitions, "décidées par les préfets" et ces assignations à résidence sont "prononcées par décision ministérielle", rappelle Bernard Cazeneuve.

Au total, après trois nuits, 414 perquisitions administratives ainsi que 64 interpellations conduisant à 60 gardes à vue ont été menées en France. De même, 75 armes ont été saisies, dont onze armes de guerre, et 44 découvertes de produits stupéfiants ont eu lieu. Le ministre a précisé que les opérations allaient se poursuivre.