EN IMAGES. Bruxelles, ville-fantôme en état d'alerte maximum

La capitale belge, quadrillée par les forces de sécurité, est en alerte à cause d'une menace d'attentat "imminente".

Une ville morte. L'alerte maximale (de niveau 4 sur 4) a été maintenue tout le week-end à Bruxelles, en raison d'une menace d'attentat "imminente". Dimanche 22 novembre, outre les stations de métro toujours fermées, les places de marchés sont restées vides. Les musées et les salles de spectacles ont gardé porte close.

Il y a "plusieurs suspects, c'est pourquoi nous avons mis en place une telle concentration de moyens", a expliqué samedi le ministre belge de l'Intérieur, Jan Jambon face à cette décision sans précédent qui paralyse toute l'agglomération de Bruxelles, soit 19 communes. Le conseil national de sécurité doit décider dimanche en fin de journée si l'alerte maximale est maintenue.

17
Tout au long du week-end, Bruxelles a pris des allures de citadelle assiégée. Ici, un véhicule militaire surveille l'entrée de la gare centrale. NICOLAS MAETERLINCK / BELGA / AFP
27
Tous les grands événements ont été annulés et les centres commerciaux fermés. Samedi et dimanche, les rues étaient inhabituellement désertes. JOHN THYS / AFP
37
Samedi soir, les quartiers ordinairement animés de Bruxelles sont restés désespérément vides. LUC CLAESSEN / BELGA MAG / AFP
47
Par mesure de sécurité, le métro a été totalement fermé. JOHN THYS / AFP
57
Le conseil national de sécurité doit décider dimanche soir si le réseau de métro rouvrira lundi ou non. DURSUN AYDEMIR / ANADOLU AGENCY / AFP
67
Militaires et policiers quadrillent la ville et patrouillent dans les rues. YOUSSEF BOUDLAL / REUTERS
77
Il y a "plusieurs suspects, c'est pourquoi nous avons mis en place une telle concentration de moyens", a expliqué le ministre belge de l'Intérieur, Jan Jambon. XINHUA / SIPA