Attentats du 13-Novembre : les frères Clain visés par un mandat d'arrêt depuis fin juin

Fabien Clain avait revendiqué les attentats de Paris dans un enregistrement audio.

Photo non datée du jihadiste français Fabien Clain.
Photo non datée du jihadiste français Fabien Clain. ((AFP))

Les juges d'instruction qui enquêtent sur le 13-Novembre ont décerné un mandat d'arrêt contre Fabien et Jean-Michel Clain le 27 juin dernier, a appris franceinfo de source proche de l'enquête lundi 9 juillet.

Des frères devenus piliers de Daech

Depuis leur départ en Syrie, les frères Clain sont devenus des piliers de la propagande de Daech au sein des jihadistes français. Fabien Clain a notamment revendiqué les attentats du 13 novembre 2015 dans un enregistrement audio. La voix de son frère Jean-Michel a été identifiée comme celle du chanteur entendu dans cet enregistrement.

Dans la revendication de Daech, il est question d'attaques simultanées dans les 10e, 11e et 18e arrondissements. Or il n'y a pas eu d'attaque dans le 18e arrondissement. Cela laisse penser que les frères Clain auraient connu les détails des attentats du 13 novembre avant qu'ils ne soient perpétrés, d'où ce mandat d'arrêt.